11 août 2016

Envie de Bee Boulettes ?

 
Cette recette je la tiens de la merveilleuse Tatiana, une yoguiste qui te porte et t’emporte avec son sourire et sa bonne humeur. Et forcément, quand elle te tend une petite douceur, tu n’hésites pas ! Une totale découverte gustative. C’est facile et tu trouves tous les ingrédients rapidement. C’est toujours sympa d’avoir ces petites boulettes sous la main quand vient une journée de folie ! Prend 10 minutes de ton temps pour la préparation et 1 h 20 au four à 100 ° en mode slow cuisson, c’est mieux ;) Go pour du booste 100 % naturel :)

(...)
2 commentaires
08 août 2016

La graine germée dans tous ses états !... La suite

 
Dans mon premier article, je t’ai expliqué comment faire germer une graine au niveau alimentaire. Maintenant, passons à une autre méthode : la germination pour la plantation. J’aime particulièrement ce petit truc, car je gagne un temps dingue ! Je sais directement celles qui ont germé et je les plante directement en pot (ou dans des coquilles d’œufs) en étant sûre et certaine que je vais avoir mes petites salades, tomates ou autres :) Je plante encore à la volée, mais j’avoue uniquement pour les légumes racines... Héhé bah oui ;)

Les graines n’ont besoin que d’eau, de chaleur et d’air pour germer. Correctement soignées, elles germent sans lumière en 2 à 7 jours, à des températures qui vont de 21 à 32 °C. Les températures supérieures à 32 °C portent préjudice au processus germinatif. Lors de la germination, la couche extérieure protectrice de la graine se divise et un petit germe blanc apparaît. Ce germe est la racine pivotante de la plante. Le cotylédon (paire de fausses feuilles propres à la graine) émerge lui aussi et commence à monter en quête de lumière :)

PREMIERE ETAPE
Fait tremper tes graines toute la nuit dans un verre d’eau pour activer la germination, en prenant soin de ne pas les laisser tremper plus de 24 heures, sous peine de les voir absorber trop d’eau, manquer d’oxygène et pourrir :/


UNE NUIT PLUS TARD...
Dans un endroit chaud (entre 20 et 30 °C), place tes graines entre deux morceaux de tissu humide, en prenant soin de les maintenir dans l’obscurité. Pour un meilleur drainage, tu peux placer le tissu sur une grille, elle-même disposée sur une assiette. Pour maintenir un microclimat humide sur un récipient contenant des semis, on le couvre d’un large plat en verre (pour créer une mini serre). Cette petite tente maintient une humidité et une température élevée si bien que les graines n’ont pas besoin d’être arrosées. Il faut impérativement retirer le verre dès que les premiers germes sont sortis. Vérifie et humidifie quotidiennement (si nécessaire) le tissu pour le maintenir humide tout en s’assurant que l’excédent d’eau est bien drainé. 
(...)
2 commentaires
03 août 2016

La graine germée dans tout ses états !

 
La méthode de germination est relativement simple. Ne prenant que quelques minutes de ton temps par jour, tu t'assures d'une récolte quotidienne d'aliments frais et de qualité contrôlée. Le samedi 6 août à l'abbaye de Forest à Bruxelles, je vais t'expliquer tout ça en vrai de vrai, j'ai préparé plein de petits bocaux et tu dégusteras des graines germées de radis, de cresson et d'alfalfa :) Encore un tout grand merci à Laetitia, un petit bout de femme hyper peps qui a eu l'idée de faire un #picniczerodechet dans toute la France, la Suisse et la Belgique :) BeeeZzz & Belle germination :)


Conserve le bocal à l'abri de la lumière directe et rince 2x par jour jusqu'à germination

MAIS REVENONS A NOS GRAINES
Chaque graine a sa propre saveur et est typique à la plante : la graine de radis germée est légèrement piquante et fraîche, le grain de blé germé est doux et sucré, la graine de moutarde est chaude et piquante... Amuse-toi à créer des mariages heureux et de ravissantes décorations dans tes futures assiettes :) N'oublie pas, il te faut des graines de qualité. Je te conseille d’utiliser des graines issues de culture biologique ;) 


SANTE
En alimentation vivante, les germinations et jeunes pousses constituent la base de la diète. Elles sont l'un des aliments les plus précieux qui soit. La germination transforme les graines, céréales et légumineuses en aliments hautement assimilables, énergétiques et plus concentrés en nutriments et en enzymes que les légumes.

Les germinations et jeunes pousses sont des aliments biogéniques. C'est-à-dire qu'ils engendrent la vie, qu'ils possèdent encore la force de vie au moment d'être mastiqués. Les aliments biogéniques ne monopolisent pas d'énergie pour leur digestion. Au contraire ils régénèrent et vitalisent l'organisme qui les consomme. L'énergie de la plante est libérée au moment de la mastication et devient directement utilisable par le corps. Une graine est un véritable réservoir d'énergie et de nutriments qui servira à produire un plant adulte.

Une incroyable quantité d'énergie est relâchée quand une graine germe. Des changements chimiques naturels se font. Les amidons sont convertis en sucres simples, les protéines scindées en acides aminés, les lipides en acides gras solubles, les vitamines sont synthétisées.

Inclure une grande quantité de germinations dans sa diète préserve notre capital d'enzymes métaboliques d'être épuisé prématurément. Les germinations, riches en enzymes, n'obligent pas le corps à puiser dans ses réserves pour les digérer. Le travail effectué par les enzymes dans la première partie de l'estomac laisse un répit aux organes digestifs. La germination décuple le potentiel minéral, vitaminique et enzymatique.
(...)
2 commentaires
22 juillet 2016

Le Potager de Fred

 
Je l’avais promis, j’ai mis du temps, car en ce moment je suis à 300 % dans l’organisation d’un pique-nique zéro déchet avec Laetitia. Et du coup, j’ai pris un peu de retard pour mon cher Fred. Mais je n’ai qu’une parole, donc, le voici le voilà... Faut avouer aussi que Fred n’a pas tout écouté… Normal, c’est un homme ;) Bon, fallait que je la sorte, héhé... ne m'en voulez pas... mais vous aimez bien faire à votre tête ! Un peu de tomate par ci, les fraisiers par là, le thym par là-bas. Mais je le comprend, il faut prendre du plaisir aussi ! Et son plaisir à lui c’est l’invention, l’innovation. Il a donc créé un goutte-à-goutte pas comme les autres… A mon avis, son article ne va pas traîner, quoique... il fabrique un bar maintenant ;) Il n'arrête donc jamais cet homme là ;) Des idées, il en a plein la tête ! 


POURQUOI FAIRE
La cuisine en direct du jardin est plus difficile que d’ouvrir une boite de conserve, ça, c’est clair. Mais quel plaisir de manger tes propres légumes avec une fraîcheur d’exception ! Tu sais, une fois cueillis, les fruits et légumes perdent progressivement les vitamines. D'où l’intérêt de consommer immédiatement après la cueillette. Si tu choisis de faire des conserves, tu dois le faire directement après la cueillette ! Tu conserveras ainsi toutes les qualités organoleptiques (qui peut être perçu par les organes sensoriels).
(...)
0 commentaires
30 juin 2016

Un chemin, une démarche, une prise de conscience

 
Lorsque j’ai reçu l’invitation de la Bloggueuse & YouTubeuse Laetitia pour participer à un pic nic zéro déchet qu’elle organise dans toute la France à Bruxelles et en Suisse, un seul mot a ricoché dans mon petit cerveau écolo… Youhouhouhou :) En bonne utopiste, je me suis dit, nous allons crier au monde ! Stop ! Arrêtons nos conneries, y a plein de petits trucs et astuces à faire, pour vivre dans un monde respectueux et juste, si si jt’e jure ! Nous consommons trop, nous polluons les pays pauvres, ce n’est plus possible, il faut réagir !

Garde seulement ce qui te sert vraiment.

Forcément le zéro déchet, ça me connaît, on peut dire que je casse la tête aux gens avec mon minimalisme authentique. Souviens-toi j’avais écrit un article : 10 préceptes pour ne pas devenir une bio, écolo, alimento, psycho rigide ! Soit, je ne te force pas à croire à ce que je crois. J’informe, je partage, mais tu en fais ce que tu veux, ça, c’est ce que j’ai appris au fil du temps. Cela ne sert à rien de casser la tête aux gens… Il faut leur montrer en pratique ce qui fonctionne…

Ratisse le superflu et tu y gagneras en liberté ! 

LA SIMPLICITÉ VOLONTAIRE
Au moins tu as perdre, au plus tu as a gagné ! J’aime bien l’idée du petit escargot qui se promène partout où il veut avec juste ce qu’il faut sur son dos. Je l’ai connu… l’achat compulsif. Aujourd’hui je n’achète plus rien sans avoir fait une étude approfondie, car on s’encombre de 80 % d’objets, de choses et de vêtements tout à fait inutiles ! Est-ce équitable, comment cela a été créer ? Est-ce que j’en ai vraiment besoin ? Est-ce que je peux le construire moi-même avec de la récup ? Va-t-il tenir dans le temps, comme à l’époque de mes parents.

(...)
2 commentaires
23 juin 2016

La pollution tamponrelle... sisi

 
Randonnée dans les paysages vallonnés. Détente à l’ombre des oliviers. Sarouel, bermudas, sandalette ! L’été est bien là, et avec lui un sentiment d’être légère, légère… ça sent l’été à plein nez. J’ai donc décidé de te parler d’un sujet des plus passionnant qui soi, après les poils, les cheveux et les ongles… Que nous reste-t-il... les filles ? Le fameux Tampon !


Obligation d’utilisation jusqu’au moins 50 ans tous les mois… Fais-toi une idée du genre de calcul... Durant ta vie, t’utiliseras au minimum 11 000 tampons ou serviettes ! 11 000 x 2 976 248 000 = 32 738 728 000 000 !!! Imagine cette monumentale quantité de tampons ou bande hygiénique catapultée dans tes déchets !!! Cela fait réfléchir ! Je me suis donc jeté corps et âme dans ce concept qu’est la CUP (coupe menstruelle en silicone souple réutilisable). Elle est composée de silicone hypoallergénique. Elle retient trois fois plus de fluides qu’un tampon. Elle ne déséquilibre pas ta flore vaginale, ne dépose aucune fibre sur ta paroi vaginale. Positionnée plus bas qu’un tampon, la cup récupère ton flux menstruel. Pas très glamour tout ça ;)

Au début c’est un peu scabreux, on se tâte, on se cramponne, mais une fois que tu en auras pris l’habitude, tu seras surprise de voir combien son utilisation est simple et efficace. L’essayer, c’est l’adopter ! Je l’ai acheté à l’herboristerie moderne pour moins de 30 €. Cela peut paraître cher, mais si tu fais ton calcul, tu es plus que gagnante ! Certains tampons peuvent atteindre des prix faramineux. Sans compter le fait que tu ne participeras plus à cette pollution tamponrelle.
(...)
0 commentaires
 

Textes, images et vidéos par Christiane Désir. Sous licence "CC" Creative Commons - Attribution-NoCommerciale-NoDerivatives 4.0 International (CC BY-NC-ND 4.0).

Original Design by Main-Blogger - Blogger Template and Blogging Stuff